Concert de casseroles, Dakar Mercredi 22 Juin 2022



Published
SENEGAL : QUAND LE SENS LA MARCHE DE L’HISTOIRE TEND A SE CONFONDRE AVEC CELLE DE LA DEMOCRATIE…
Hier Mercredi 22 Juin 2022, entre 19 h 45 et 20 h 10 , dans une ambiance bon enfant, des milliers de Sénégalais ont envahi les rues, comme ici Dakar, Medina, sur l'Avenue Blaise Diagne , pour s’adonner a travers tout le pays, a un concert de casseroles et de klaxons par défiance contre le pouvoir en place en répondant aux mots d’ordre de l’opposition Sénégalaise regroupée sous le leadership d’Ousmane Sonko.
En tant que mode de protestation le concert de casseroles n’est pas nouveau, puisque de l’antiquité nos jours il a traverse l’histoire (France, Espagne, Amérique Latine) ….
Au passage de souligner qu’a ma connaissance c’est la seconde fois, depuis la période des années 88–92 contre le régime de Diouf, que je suis témoin au Sénégal de cette forme mobilisation politique populaire et citoyenne.
Certes, comme l’ont dit certains, et parmi eux de soi-disant ‘’neutres’’, en vérité des opportunistes qui prétendent ‘’n’être ni du pouvoir, ni de l’opposition’’ mais qui sont prompts a garder le profils bas face aux dérives du pouvoir, ou a amplifier ces inepties créées par les … propagandistes du pouvoir, pire , sous le couvert d’un titre d’expert en machin je ne sais quoi, se retrouver sur un plateau de télé ou a l’antenne faire une ‘’analyse neutre et objective’’ pour voler au secours du pouvoir en flinguant l’opposition ( nous sénégalais avons des manières subtiles de faire la politique) , ces gens ont dit que Macky Sall, confortablement dans son domicile n’entendra pas ces casseroles.
Certains, soi-disant dépositaires de savoirs occultes de divination et de …mysticisme sont allés même jusqu’à mettre en garde les Sénégalais contre les prétendues forces maléfiques qu’il y aurait dans le concert de casseroles (comme dans les années 88–92) qui a pour effets de chasser la pluie …
Bizarre tout de même, car, pendant la nuit et ce matin malgré le concert de casseroles d’hier il a plu selon la météo sur beaucoup de régions du Sénégal et a Dakar.
C’est à se demander si le concert de casseroles d’hier n’a pas amené la pluie.
Bref, on mesure là le niveau de bêtise que peuvent atteindre les thuriféraires d’un régime impopulaire.
Pour en revenir a la manifestation, notamment a son succès, nous voudrions juste inviter le pouvoir au lieu de foncer tête baissée, parfois avec arrogance, dans des logiques de conflits inutiles et de défiance, parce que disposant d’un appareil répressif, contre ces milliers de sénégalais mécontents, le pouvoir doit faire preuve d’écoute, de ce qu’on appelle dans la culture Sénégalaise ‘’taxaw seetlu’’ (littéralement ‘’faire une pause et observer’’)…
Juste pour dire, que de la manière dont se sont déroulées ces protestations, on sent depuis quelques temps une structuration de la contestation, qui de plus en plus s’éloigne de cette idée très réductrice d’actions des…’’immatures’’, pour épouser les contours d’un mouvement social alimenté par ce mécontentement qui a tendance a se généraliser.
Et que ce n’est plus une affaire virtuelle, des ‘’radio-socio’’ (réseaux sociaux) pour reprendre l’expression de mon parent le Jaraf Youssou Ndoye de Ouakam, mais une mobilisation politique réelle agissant telle une lame de fond.
Et a bien des égards on s’achemine vers une forme de mobilisation qui ressemble fort a celle des masses des Polonaises sous la dictature du général Wojciech Jaruzelski qui devait faire face dans les années 80–89 face a un fort mouvement social dont le fer de lance était le syndicat Solidarnosc porte par Lech Walesa. Et on se souvient de la désobéissance civile qui était arrivée a un niveau tel que les citoyens obéissaient aux mots d’ordre de sortir de leurs logements pour se retrouver dans la rue en laissant leur télé allumée pendant que le général Jaruzelski prononçait ses discours à la nation.
Dans la situation actuelle, avec ce niveau de mobilisation, la balle est dans le camp de l’opposition, il me semble qu’a la place des postures et discours de politique politicienne, les sénégalais sont mobilisés et attendent qu’on leur donne un programme alternatif de gouvernance face a celui de l’actuel régime si profondément décrié …
La preuve, si besoin en était encore, a été administrée hier 22 Juin 2022, entre 19 h 45 et 20h 10 minutes.
Face à cette situation, il revient alors à l’opposition et au pouvoir actuel de marcher dans le sens de l’histoire et de la démocratie.
Car hier, des pans entiers de la société sénégalaise ont envoyé un message très fort.
Moussa NDIAYE
Juriste , artiste-plasticien,
Activiste du Mouvement Citoyen Senegalais
Category
Audio
Be the first to comment