Featured

Omicron : comment éviter le chaos ? #cdanslair 03.01.2022



Published
Nouvelle année, nouvelles règles sanitaires. C’est en effet ce lundi qu’entrent en vigueur les nouvelles mesures décidées par l’exécutif pour tenter de freiner la vague Omicron qui déferle sur le pays. Ainsi pour des millions de salariés pas de retour au bureau ce lundi. Désormais dans les entreprises, c’est trois jours de télétravail minimum, et pour certains avec les enfants. Car en cette rentrée scolaire, les enseignants ne sont pas épargnés par Omicron alors que les contaminations flambent dans le pays : près de 220 000 cas ont été détectés samedi et le taux d’incidence a dépassé dimanche pour la première fois les 1 500 cas pour 100 000 habitants.


Pour éviter la grande désorganisation, l’exécutif a décidé de modifier les règles d’isolement, les enfants doivent mettre le masque dès 6 ans, et dans moins de quinze jours le passe vaccinal devrait remplacer le passe sanitaire. Le projet de loi est examiné à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale, et si son adoption ne fait guère de doute, il promet d’âpres débats : plus de 650 amendements ont été déposés pour cette première lecture jusqu'au bout de la nuit.


Avec ce texte, le gouvernement veut mettre plus encore la pression sur les près de cinq millions de Français non-vaccinés qui, faute de pouvoir justifier d'un statut vaccinal, n'auront plus accès aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux. D’autre part pour disposer d'un schéma vaccinal complet, il faudra, à partir du 15 février, effectuer sa dose de rappel quatre mois – et non plus sept – après sa deuxième dose, sachant qu'une infection équivaut toujours à une injection.


Dans l'opposition, sont foncièrement contre le Rassemblement national, les insoumis, et les communistes. Le groupe PS dit, lui, voter "par principe" pour le passe vaccinal, comme le groupe des députés LR, même si dans les rangs des Républicains ils ne suivront pas tous la ligne de leur candidate Valérie Pécresse à la présidentielle. Plusieurs élus ont dit clairement ces derniers jours que pour eux c’est non. Seront-ils minoritaires ? Une réunion extraordinaire des députés LR est convoquée cet après-midi pour convaincre les frondeurs.


Ces votes devraient être insuffisants pour faire capoter le texte mais les tensions autour de la future loi restent vives. Plusieurs élus de tous bords politiques ont fait état de menaces, d‘injures, de propos haineux. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a indiqué qu’il fera un "point précis" sur ces violences en janvier avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice. Gérald Darmanin de son côté a demandé aux préfets de renforcer la protection des élus, notamment par des patrouilles autour de leurs domiciles et de leurs permanences.
Alors quelles sont les nouvelles règles sanitaires ? Seront-elles suffisantes pour freiner la vague Omicron ? Que contient le projet de loi sur le passe vaccinal ?


Invités :
- Pr Karine Lacombe, infectiologue et cheffe de service – Hôpital Saint Antoine
- Pr. Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université et co-fondateur du réseau “Obépine”
- Nicolas Berrod, journaliste – Le Parisien – Aujourd’hui en France
- Nathalie Mauret, journaliste politique - Groupe de presse régionale Ebra
Category
Audio
Be the first to comment